Votons. Gagnons.

Votons.
Gagnons.

Avec Véronique Gagnon
à la présidence de l’Ordre
des dentistes du Québec.

VÉRONIQUE GAGNON
Une dentiste active au service
de la population et de la profession

Propriétaire associée de la clinique dentaire St-Louis depuis près de 20 ans, Véronique Gagnon est chirurgienne-dentiste généraliste. Elle a d’ailleurs fait le saut dans cette entreprise alors qu’elle était enceinte de son premier enfant. Mariée et mère de deux jeunes hommes aujourd’hui âgés de 17 et 20 ans, Véronique Gagnon est par ailleurs chargée de cours à l’Université Laval où elle a obtenu son diplôme en 1995. 

« Au fil des ans, j’ai pris goût à participer au débat et m’impliquer me passionne. Je connais bien l’équipe de l’Ordre et les membres du CA et j’ai envie de travailler avec eux en essayant toujours d’améliorer la communication entre le conseil d’administration et les employés ».

Avec une carrière remplie par son implication et comme dentiste propriétaire, tout en prenant soin de sa famille, Véronique Gagnon possède une expérience unique dont elle souhaite faire profiter à la communauté des dentistes et à la population du Québec alors qu’elle est au sommet de sa pratique. La prestation de soins de qualité, promouvoir la santé bucco-dentaire et un meilleur accès aux soins sont les raisons qui la motivent à se présenter comme présidente de l’ODQ.

UNE MEILLEURE PRATIQUE
POUR LE BIEN DE TOUS

Valoriser la profession de dentiste

L’Ordre des dentistes du Québec répond à des standards élevés et reconnus. À une époque où l’arrivée de nouvelles technologies, l’intelligence artificielle et de nouveaux modèles d’affaires comme les bannières américaines d’orthodontie à domicile, le rôle de l’ODQ est plus que jamais essentiel. La raison d’être d’un ordre professionnel est d’abord et avant tout la protection de la population. En poursuivant cet objectif noble et surtout nécessaire, c’est ce qui permettra à l’ODQ de maintenir son excellente réputation, la confiance du public envers les dentistes, et de demeurer une référence pour la population et les responsables de santé publique.

La gestion d’un cabinet peut parfois peser lourd. C’est pourquoi L’ODQ doit aussi aider les dentistes à s’épanouir dans leur pratique en leur fournissant les outils et la formation nécessaire pour exercer leur profession librement. Leur permettre d’innover et de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs afin de moderniser la pratique de la dentisterie. Les encadrer en tenant compte de la réalité de leur pratique, qu’ils soient propriétaires ou employés d’une clinique. Il n’y a rien de mieux qu’un dentiste épanoui dans sa pratique pour le bien de sa santé et celle de ses patients. 

« La médecine dentaire est une spécialité de la médecine. Une chirurgie, qu’elle soit dans la bouche ou ailleurs sur le corps, elle se fait sur un être humain ayant des conditions médicales spécifiques, ce qui demande des compétences pour donner le bon traitement.»

« La médecine dentaire est une spécialité de la médecine. Une chirurgie, qu’elle soit dans la bouche ou ailleurs sur le corps, elle se fait sur un être humain ayant des conditions médicales spécifiques, ce qui demande des compétences pour donner le bon traitement.»

Votons.
Gagnons.

Avec Véronique Gagnon
à la présidence de l’Ordre
des dentistes du Québec.

VÉRONIQUE GAGNON
Une dentiste active au service
de la population et de la profession

Propriétaire associée de la clinique dentaire St-Louis depuis près de 20 ans, Véronique Gagnon est chirurgienne-dentiste généraliste. Elle a d’ailleurs fait le saut dans cette entreprise alors qu’elle était enceinte de son premier enfant. Mariée et mère de deux jeunes hommes aujourd’hui âgés de 17 et 20 ans, Véronique Gagnon est par ailleurs chargée de cours à l’Université Laval où elle a obtenu son diplôme en 1995. 

« Au fil des ans, j’ai pris goût à participer au débat et m’impliquer me passionne. Je connais bien l’équipe de l’Ordre et les membres du CA et j’ai envie de travailler avec eux en essayant toujours d’améliorer la communication entre le conseil d’administration et les employés ».

Avec une carrière remplie par son implication et comme dentiste propriétaire, tout en prenant soin de sa famille, Véronique Gagnon possède une expérience unique dont elle souhaite faire profiter à la communauté des dentistes et à la population du Québec alors qu’elle est au sommet de sa pratique. La prestation de soins de qualité, promouvoir la santé bucco-dentaire et un meilleur accès aux soins sont les raisons qui la motivent à se présenter comme présidente de l’ODQ.

UNE MEILLEURE PRATIQUE
POUR LE BIEN DE TOUS

Valoriser la profession de dentiste

L’Ordre des dentistes du Québec répond à des standards élevés et reconnus. À une époque où l’arrivée de nouvelles technologies, l’intelligence artificielle et de nouveaux modèles d’affaires comme les bannières américaines d’orthodontie à domicile, le rôle de l’ODQ est plus que jamais essentiel. La raison d’être d’un ordre professionnel est d’abord et avant tout la protection de la population. En poursuivant cet objectif noble et surtout nécessaire, c’est ce qui permettra à l’ODQ de maintenir son excellente réputation, la confiance du public envers les dentistes, et de demeurer une référence pour la population et les responsables de santé publique.

La gestion d’un cabinet peut parfois peser lourd. C’est pourquoi L’ODQ doit aussi aider les dentistes à s’épanouir dans leur pratique en leur fournissant les outils et la formation nécessaire pour exercer leur profession librement. Leur permettre d’innover et de s’inspirer de ce qui se fait ailleurs afin de moderniser la pratique de la dentisterie. Les encadrer en tenant compte de la réalité de leur pratique, qu’ils soient propriétaires ou employés d’une clinique. Il n’y a rien de mieux qu’un dentiste épanoui dans sa pratique pour le bien de sa santé et celle de ses patients. 

« La médecine dentaire est une spécialité de la médecine. Une chirurgie, qu’elle soit dans la bouche ou ailleurs sur le corps, elle se fait sur un être humain ayant des conditions médicales spécifiques, ce qui demande des compétences pour donner le bon traitement.»

Dre Véronique Gagnon

Dentiste propriétaire et associée,
Clinique dentaire St-Louis, depuis 2001

Dentiste invitée, 1995-2001

Chargée de cours, Faculté de médecine dentaire,
Université Laval, depuis 2002

Dentiste expert-conseil et inspecteur,
RAMQ, 2003-2009

Formations

Certificat en Administration, Université Laval, 2003

DMD, Université Laval, 1995

Formation en gestion HEC-ACDQ, en cours

Formation en gouvernance,
Collège des administrateurs de sociétés, sept 2018

Congrès du conseil interprofessionnel du Québec,
participation en 2015, 2017 et 2019

IMPLICATIONS ORDRE DES DENTISTES DU QUÉBEC

Membre, depuis 1995

Conseil d’administration, depuis 2014

Exécutif, depuis 2015

Audit, depuis 2019 

Vice-présidente, 2017-2018

Gouvernance, 2017-2018

Éthique et déontologie, 2011-2015

AUTRES IMPLICATIONS PROFESSIONNELLES

ACDQ

Services aux membres et des communications, 2009-2014

Conseil d’administration, 2001-2003

Tarifs et nomenclature, 1999-2003

SDQ (Société dentaire de Québec)

Présidente, 2004-2005

Vice-présidente, 2003-2004

Conseil d’administration, 2001-2006

Responsable du Journal l’Articulé, 2001-2004

Faire les choses dans l’ordre :
la prévention et le soutien auprès des dentistes

Afin de maintenir des standards de qualité élevés et de valoriser la profession, l’ODQ doit encadrer le travail des dentistes et la délivrance de permis. Elle doit par ailleurs les outiller en favorisant la formation continue et l’accès à de la documentation pertinente et actualisée. Offrir du support, informer et faire de la prévention auprès des dentistes puisqu’elle est la clé de voûte pouvant maintenir la qualité des soins et la protection du public. Outre l’inspection professionnelle, l’ODQ a donc le devoir d’accompagner ses membres dans le but de prévenir plutôt que guérir.

Un bon encadrement, c’est aussi briser l’isolement des dentistes souvent seuls dans leurs décisions. Leur donner des conseils sur certains enjeux de leur pratique au quotidien comme la prise en charge d’une condition particulière chez un patient, ou la mise en place de lignes directrices. Les médias sociaux représentent par ailleurs un moyen privilégié pour répondre aux questions des dentistes. C’est pourquoi l’ODQ doit optimiser sa présence sur les différentes plateformes numériques lui permettant de communiquer avec ses membres et le public en général.

Pour une meilleure accessibilité aux soins

Récemment, les enfants ayant subi des traitements pour un cancer ont obtenu gain de cause concernant le remboursement des frais dentaires reliés aux séquelles de leurs traitements. Le nouveau programme dentaire pour les bénéficiaires de CHSLD est aussi un résultat positif d’un long débat au profit de la population. L’ODQ doit donc poursuivre ses efforts dans ce sens en poursuivant la promotion de la fluoration de l’eau et de la couverture des soins dentaires médicalement requis – actuellement, les extractions avant une chirurgie cardiaque ne sont pas couvertes par le régime de l’assurance maladie.

Parler de santé bucco-dentaire, c’est aussi parler de santé globale. Parmi les autres enjeux qui méritent l’engagement des membres de l’ODQ à l’heure actuelle, on pense aussi au manque d’accès aux soins pour les patients ayant des séquelles bucco-dentaires associées à des traitements médicaux. Ces besoins criants nécessitent des gestes concrets de la part des gouvernements. Ainsi, l’un des rôles les plus importants de l’ODQ est de maintenir les canaux de communication ouverts et de faire pression pour que la population puisse bénéficier de soins dentaires essentiels. Dans certains cas, il s’agit même de gestes humanitaires. 

Votons.
Gagnons.

CONTACT

Véronique Gagnon

Dentiste – Propriétaire associée
Clinique dentaire St-Louis

T 418 687-5271, poste 24 | C 418 261-7226

veronique@votonsgagnons.com

N’hésitez pas à me contacter pour discuter de ces sujets passionnants ou pour me faire part de vos idées, vos commentaires ou vos préoccupations. J’aime travailler en équipe et je sollicite la présidence de l’Ordre des dentistes du Québec pour l’amélioration de notre pratique, le bien du public et pour maintenir notre excellente réputation. Pour y arriver, j’ai besoin de votre appui.

Prenez connaissance de mes intentions comme candidate à la présidence de l’ODQ.

Visionnez ma présentation :

Voir sur Viméo